Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 15:06

La coordination du Front de Gauche dans les Ardennes a tenu une conférence de presse ce matin en vue des élections départementales de mars prochain. Voilà le contenu de cette conférence de presse :

Le Front de Gauche est un rassemblement de partis politiques et de citoyens non encartés, avec un programme partagé élaboré avant les dernières élections présidentielles. Dans les Ardennes, les composantes présentes sont le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche et Ensemble.
Rassemblés à gauche, sur les mêmes valeurs de lutte contre le capitalisme ultralibéral générateur d'inégalités, de misère, d'atteintes majeures à l'environnement, convaincus du rôle essentiel de la démocratie et de l'initiative citoyenne, il nous a paru normal de poursuivre les actions menées ensemble par des candidatures communes à l'élection départementale de mars prochain.

Nous voyons chaque jour notre pays s’enfoncer dans la crise économique, écologique, démocratique, financière et sociale avec son cortège de chômage, de précarité, de baisse du pouvoir d’achat, de rejet des autres et de repli sur soi. Cette situation est aggravée quotidiennement par la politique d’austérité conduite par le gouvernement qui a décidé une baisse d'ici 2017 de 50 milliards € des dépenses publiques (sécurité sociale, collectivités territoriales et autres missions de l’État).
Dans le même temps, le gouvernement cède au Medef et accorde 40 milliards € par an d’allègements du « coût du travail » et de réductions d’impôts aux entreprises, alors que c'est le capital qui coûte cher, avec ses dividendes !
L'austérité que l'on nous présente comme inéluctable ne l'est pas ! Il est temps de redonner des couleurs à la gauche. D’autres choix sont possibles. Ils sont aujourd’hui nécessaires !

A l'heure d'aujourd'hui, nous ne connaissons pas les compétences qui seront données à l'assemblée départementale par la future loi actuellement en débat sur la réforme territoriale. Nous réaffirmons notre attachement au maintien des départements et à la clause de compétence générale, garants de la démocratie.

L’action du conseil départemental doit être réorientée pour permettre à toutes et à tous une vie meilleure dans un développement harmonieux des territoires.
- Renforçons la politique sociale en l’axant sur la satisfaction des droits fondamentaux dans tous les domaines (logement, hébergement, petite enfance, vieillesse, handicap, perte d’autonomie…). Stop au secteur privé lucratif ! C'est le service public qui doit répondre aux besoins des personnes âgées ou en situation de handicap à domicile ou en institution quand cela s'avère nécessaire.
- Développons les services publics de proximité en particulier dans les zones rurales et les quartiers que l’État a désertés depuis des années. Aucun collège ne doit fermer !
- Œuvrons à l’émancipation de chacun par des politiques culturelles, éducatives et associatives ambitieuses.
- Portons une politique ambitieuse des transports collectifs permettant à toutes et à tous de se déplacer selon ses besoins. Rétablissons la gratuité des transports scolaires pour tous.
- Encourageons et faisons vivre de nouveaux droits et pouvoirs des salariés dans la vie économique et sociale : au Conseil départemental, dans ses structures associées, chez ses fournisseurs...
- Soutenons les projets de reprise d’entreprises par leurs salariés notamment en favorisant les projets de coopératives (SCOP).
Conditionnons les aides aux entreprises au respect d’exigences fortes en matière sociale et environnementale en y associant les salariés. Nous dénonçons le gâchis financier des cadeaux effectués dans la Zone franche ou le bassin d’emploi à redynamiser et qui sont dérisoires en termes d’emplois.
- Favorisons les productions locales génératrices d’emplois non délocalisables dans l’artisanat, l’économie sociale et solidaire, l’industrie et l’agriculture et développons les circuits courts entre producteurs et consommateurs.
- Amorçons la transition écologique, encourageons l’exemplarité environnementale et aidons à la préservation de la biodiversité. Protégeons nos terres cultivables du grignotage urbain. (195 ha disparaissent tous les ans dans les Ardennes)
- Engageons nous franchement dans la protection de l’environnement : réduisons la production des déchets ménagers et valorisons leur recyclage.

Pour cela, deux exigences sont incontournables :
Rénovons la démocratie en soumettant les projets départementaux à des débats ouverts, par une coélaboration partout et par tous.
Exigeons de l’Etat qu’il donne aux collectivités territoriales les moyens et financements pour exercer leurs missions au service des populations.

Nous voulons un Conseil départemental au service de l’intérêt général, impulsant de réels progrès démocratiques pour son fonctionnement comme dans ses relations avec les habitants.
Nous souhaitons bâtir, avec toutes celles et ceux qui se retrouvent sur ces orientations, un avenir pour notre département qui prendra mieux en compte les besoins et les attentes des habitants.
Nous appelons tous les citoyens et citoyennes qui partagent cette volonté, à construire avec nous, pour notre département et au delà une réelle alternative de gauche et écologiste.

Partager cet article

Repost 0
Published by frontdegauche08
commenter cet article

commentaires

Pour nous contacter

fdg.ardennes@gmail.com

Ce blog a pour vocation d'informer des initiatives prises par les militants du Front de Gauche dans les Ardennes, mais aussi d'être un lieu de débats.

Vous y retrouverez donc des articles sous des signatures diverses et un agenda des initiatives

Recherche

Agenda